Galerie Lamy Chabolle - Cratère du trésor d'Hildesheim, Christofle
Galerie Lamy Chabolle - Cratère du trésor d'Hildesheim, Christofle
Galerie Lamy Chabolle - Cratère du trésor d'Hildesheim, Christofle

Description

Maison Christofle. 
Réplique du cratère d'Hildesheim.
Cuivre galvanique argenté. 

Vers 1874. 

Le 17 octobre 1868, un trésor romain composé de 70 pièces d’argenterie datant du Ier siècle avant Jésus-Christ a été découvert à Hildesheim, une petite ville de la Basse-Saxe. Cette découverte absolument exceptionnelle, par sa richesse et son état de conservation, est aujourd’hui conservée au musée de Pergam à Berlin.

En 1874, la maison parisienne Christofle a pu reproduire les 70 pièces du trésor grâce à la technique alors révolutionnaire de la galvanoplastie, qui permet de tirer des copies extrêmement précises et d’y déposer une fine couche d’argenture grâce à un procédé électrochimique.

Pièce la plus rare et la plus importante du trésor, le cratère d’Hildesheim présente un décor extrêmement fin d’enroulements végétaux dans lesquels s’entremêlent des putti qui sont parfois armés de tridents qu’ils pointent vers des crustacés. Symétriques sur les deux faces, des griffons affrontés déploient leurs ailes sur le bas du cratère.

Il porte l’inscription « Trésor d’Hildesheim fac-similié galvanique Christofle & Cie » sur le revers.

Lieux d’exposition
Modèle original : Musée de Pergam, Berlin
Reproduction par Christofle : Musée d’Orsay, Paris ; Villa Kerylos, Beaulieu-sur-Mer

Détails du produit

Hauteur
39 cm
Diamètre
38 cm

Le cratère du trésor Hildesheim - cuivre galvanique argenté - maison Christofle -

504-Galerie Lamy Chabolle - Cratère du trésor d'Hildesheim, Christofle
530-Galerie Lamy Chabolle - Cratère du trésor d'Hildesheim, Christofle
505-Galerie Lamy Chabolle - Cratère du trésor d'Hildesheim, Christofle
Hauteur
39 cm
Diamètre
38 cm
  Retour au catalogue
  • Rupture de stock
    0,00 €
    TTC

    Description

    Maison Christofle. 
    Réplique du cratère d'Hildesheim.
    Cuivre galvanique argenté. 

    Vers 1874. 

    Le 17 octobre 1868, un trésor romain composé de 70 pièces d’argenterie datant du Ier siècle avant Jésus-Christ a été découvert à Hildesheim, une petite ville de la Basse-Saxe. Cette découverte absolument exceptionnelle, par sa richesse et son état de conservation, est aujourd’hui conservée au musée de Pergam à Berlin.

    En 1874, la maison parisienne Christofle a pu reproduire les 70 pièces du trésor grâce à la technique alors révolutionnaire de la galvanoplastie, qui permet de tirer des copies extrêmement précises et d’y déposer une fine couche d’argenture grâce à un procédé électrochimique.

    Pièce la plus rare et la plus importante du trésor, le cratère d’Hildesheim présente un décor extrêmement fin d’enroulements végétaux dans lesquels s’entremêlent des putti qui sont parfois armés de tridents qu’ils pointent vers des crustacés. Symétriques sur les deux faces, des griffons affrontés déploient leurs ailes sur le bas du cratère.

    Il porte l’inscription « Trésor d’Hildesheim fac-similié galvanique Christofle & Cie » sur le revers.

    Lieux d’exposition
    Modèle original : Musée de Pergam, Berlin
    Reproduction par Christofle : Musée d’Orsay, Paris ; Villa Kerylos, Beaulieu-sur-Mer

    Détails du produit

    Hauteur
    39 cm
    Diamètre
    38 cm

    Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.

    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil